Catalogue

Femmes entre ailes

Jean Lecointre
48 pages. Format 17 × 24 cm. Poids 250 g
Collection Pierre ISBN 978 2 36081 082 6.
Parution 03/2014

En un jeu de mots capable de provoquer un orgasme chez Jacques Lacan, Femmes entre ailes suggère à la fois le fantasme masculin, exploité par la peinture, le cinéma ou la littérature de gare et d’ailleurs, et la femme oiseau, qui, de la sirène grecque à la grue cendrée des contes japonais, hante la mythologie.

Moderne docteur Moreau, Jean Lecointre dissèque d’un scalpel affûté journaux et revues glanés dans les vide-greniers et les brocantes, pour fabriquer des monstres de papier. Chargés de références psychanalytiques, ses composites nous précipitent dans un univers étrange, obsédant, dont l’ambiance évoque le calendrier des postes revu et corrigé par David Lynch.

Cet imagier insolite, parfois grotesque, prend des allures cauchemardesques. De quel accident génétique, de quelle expérience insensée, sont nés ces assemblages instables de plumes, de métal et de chair humaine ?

Un corps de femme enchâssé dans une statuette africaine et on pense aux photos sado-masochistes de Man Ray, à la femme poisson de Magritte, aux poupées de Bellmer, aux femmes-tiroirs de Dali. Les surréalistes aimaient à ligoter, découper, amputer le corps féminin. Et le coup de rasoir de Lecointre vaut bien celui de Bunuel.

Mais ses créatures semblent inabouties, inachevées, ébauches peu viables tombées des mains d’un démiurge lubrique. Quel sort attend la femme-autruche, qui se cache la tête dans le sable ?