Cornélius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers. Le blog des Éditions Cornélius, maison d'édition française créée en 1991 et spécialisée dans la BD…

Charles

Brèves


Préface - Yoshihiro Tatsumi, l'humanisme sans illusions

En attendant la parution de Rien ne fera venir le jour de Yoshihiro Tatsumi qui sortira le 23 août, nous vous proposons de lire en exclusivité la préface de l'ouvrage écrite par ...

Planning Angoulême 2018

Jeudi 25 janvier 14h / 15h30 : Dédicace Singeon (stand Cornélius - Nouveau monde) Vendredi 26 janvier 11h / 12h30 : Dédicace Giacomo Nanni (stand Cornélius - Nouveau monde) 14h / 15h30 ...

Tournée de dédicaces Francis est papa

À l'occasion de la sortie du dernier tome de Francis blaireau farceur, intitulé Francis est papa, Claire et Jake sillonnent la France pour signer leur dernière progéniture. Pour ne ...

Pepito 2 - La préface

Pour ceux qui ont lu Pepito dans leur enfance, il est impossible d’oublier le royaume géométrique de Las Ananas et son équipe de corsaires plus prompts à se saoûler qu’à lutter contre ...

Fascicule Smart Monkey

Pour accompagner la sortie de la nouvelle édition de Smart Monkey de Winshluss, nous avons réalisé un fascicule de 16 pages qui contient la toute première version de cette histoire ...

Planning Angoulême 2017

Jeudi 26 janvier 17h-19h : Dédicace de Ancco (Stand Coréen - Pavillon Asie) Vendredi 27 janvier 10h30-12h : Dédicace de Benoît Preteseille (stand Cornélius - Nouveau monde) 13h-15h : ...

Exposition Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi

Il vous reste encore une petite semaine pour visiter la belle exposition du Festival Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi! Cette exposition consacrée aux auteurs Cornélius présente des ...

Résultat concours de la plus belle Nicole

Bonjour à tous! Un grand bravo à notre gagnante du concours de la plus belle Nicole: Lucie Dartois allias Valse Noire! Et un grand merci à tous les participants! Découvrez tous les ...

Concours de la plus belle Nicole

Hola les grouikos! C'est Nicole, votre bonne vieille copine! Parce que je suis géniale et généreuse, je vous offre la possibilité de gagner un exemplaire du dernier tome de Nicole (et ...

Planning Angoulême 2016

Jeudi 28 janvier 14H: Concert dessiné au théâtre avec Hugues Micol, Zeina Abirached, Alfred, Benjamin Bachelier, Richard Guerineau, Marcello Quintanilha, Dash Shaw et Bastien Vivès. ...

Vendetta

Ce week-end, ne ratez pas le festival Vendetta à Marseille, organisé par Le Dernier Cri, actuellement menacé par les blaireaux bruns de la région PACA. Le détail est ici. ...

Killoffer en direct !

Attention attention ! Ce samedi 5 novembre 2015 à 17 heures, Killoffer en personne — L'Homme/L'Auteur/Le Personnage — viendra visiter le librairie Mollat à Bordeaux pour une séance de ...

Le jeudi 1er février paraissait l'ouvrage Charles d'Alessandro Tota. Entièrement réalisée à l'aquarelle, cette bande dessinée nous entraîne en Italie, dans la petite ville côtière de Bari, au cœur d'une bande de punks adolescents. La mélancolie semble ronger le groupe, jusqu'à ce qu'un étrange personnage vienne perturber le quotidien de la petite communauté... Alessandro Tota signe avec Charles un ouvrage drôle et décalé sur le passage à l'âge adulte tout en livrant un hommage sincère à Charles Baudelaire. L’histoire transpose avec humour la figure du poète - telle qu’on se l’imagine à la lectures de ses journaux intimes - dans une société contemporaine en proie au scepticisme et à la désillusion. Réalisés sur des carnets de croquis, les dessins à l’aquarelle offrent un rendu léger et voluptueux. Une belle manière de montrer que sa pensée est toujours aussi vivante et actuelle 150 ans après sa mort.



À Bari, petite ville balnéaire du sud de l’Italie, un groupe de jeunes punks tue son ennui dans un parc à coup de Rohypnol et de gin tonic. Au centre de la bande, un curieux personnage semble capter toutes les attentions. Habillé d’une redingote ornée d’un nœud papillon, son style tranche avec les vestes en cuir cloutées et les crêtes colorées. Le poète Charles Baudelaire, débarqué tout droit de son 19e siècle quelques temps plus tôt — à moins qu’il ne s’agisse d’un duplicata produit sur place — s’est rapidement intégré à la petite troupe, devenant pour la bande de traine-savates un véritable maître à penser. Son caractère atrabilaire, ses condamnations misanthropes et ses postures anti-conformistes trouvent une résonance dans l’esprit enfumé des jeunes clampins, qui se disputent son amitié. Construit comme une chronique de l’adolescence, jouant des codes de la comédie et du sitcom, Charles cache derrière sa désinvolture un regard acéré sur le désespoir social qui ravage le sud de l’Italie en produisant des souches d’individus sans espoir et sans repères. Les sentences du poète désabusé, qui pose sur ce monde en décomposition un œil dont le temps n’a pas altéré l’acuité, offre au petit groupe un dérivatif à la désillusion qui froisse peu à peu ces âmes trop sauvages ou trop candides. Alessandro Tota livre avec cette facétie douce-amère un aller-retour saisissant entre deux époques; le lecteur convaincu d’être du bon côté du Temps y trouvera matière à se rappeler que la technologie nous a peut-être fait changer de monde mais qu’elle n’a pas réussi à faire changer l’Homme.








Alessandro Tota voit le jour sur la côte adriatique, à Bari, chef lieu des Pouilles, en 1982. L’adolescence d’Alessandro se passe sur le front de mer en compagnie de gouapes, fainéants et marginaux des plus décoratifs. S’arrachant aux jupes de sa mère, il s’exile à Bologne où il fréquente l’académie des Beaux-Arts. Son mémoire de fin d’études prend pour sujet l’auteur underground Paolo Bacilieri sous la direction de M. Antonio Faeti, l’un de plus importants critiques de l’illustration italienne. La revue Canicola, qu’’il crée avec Giacomo Nanni, attire l’avant-garde de la bande dessinée italienne et remporte le Prix Fanzine/BD Alternative au Festival d’Angoulême 2007. En 2006, il s’installe donc à Paris et travaille comme assistant du dessinateur Igort (Igor Tuveri) pour le roman graphique L’alligator (éd. Casterman, 2007) écrit par le romancier Massimo Carlotto. Paris oublie de le prendre dans ses bras, mais lui enseigne le sens du mot solitude. Après divers emplois non qualifiés et un apprentissage auprès d’Igort, Tota publie chez Sarbacane en 2010, un premier roman graphique intitulé par antithèse Terre d’accueil et nourri de son expérience d’immigré et de l’ambiguïté de ses réactions face à la société française. Après cet essai transformé en but, Alessandro Tota se penche sur sa jeunesse italienne avec Fratelli que publie Cornélius.





Charles est le trente-quatrième livre de la collection Raoul, son format est de 15 x 21 cm, il compte 104 pages en couleur et coûte 17,50€.



Commentaires

6 mar. 2018 07:27

J ai kiffé oh oui j ai kiffé

Omark

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.