Cornélius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers.

Tes yeux ont vu

Brèves


Tournée de dédicaces Francis est papa

À l'occasion de la sortie du dernier tome de Francis blaireau farceur, intitulé Francis est papa, Claire et Jake sillonnent la France pour signer leur dernière progéniture. Pour ne ...

Pepito 2 - La préface

Pour ceux qui ont lu Pepito dans leur enfance, il est impossible d’oublier le royaume géométrique de Las Ananas et son équipe de corsaires plus prompts à se saoûler qu’à lutter contre ...

Fascicule Smart Monkey

Pour accompagner la sortie de la nouvelle édition de Smart Monkey de Winshluss, nous avons réalisé un fascicule de 16 pages qui contient la toute première version de cette histoire ...

Planning Angoulême 2017

Jeudi 26 janvier 17h-19h : Dédicace de Ancco (Stand Coréen - Pavillon Asie) Vendredi 27 janvier 10h30-12h : Dédicace de Benoît Preteseille (stand Cornélius - Nouveau monde) 13h-15h : ...

Exposition Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi

Il vous reste encore une petite semaine pour visiter la belle exposition du Festival Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi! Cette exposition consacrée aux auteurs Cornélius présente des ...

Résultat concours de la plus belle Nicole

Bonjour à tous! Un grand bravo à notre gagnante du concours de la plus belle Nicole: Lucie Dartois allias Valse Noire! Et un grand merci à tous les participants! Découvrez tous les ...

Concours de la plus belle Nicole

Hola les grouikos! C'est Nicole, votre bonne vieille copine! Parce que je suis géniale et généreuse, je vous offre la possibilité de gagner un exemplaire du dernier tome de Nicole (et ...

Planning Angoulême 2016

Jeudi 28 janvier 14H: Concert dessiné au théâtre avec Hugues Micol, Zeina Abirached, Alfred, Benjamin Bachelier, Richard Guerineau, Marcello Quintanilha, Dash Shaw et Bastien Vivès. ...

Vendetta

Ce week-end, ne ratez pas le festival Vendetta à Marseille, organisé par Le Dernier Cri, actuellement menacé par les blaireaux bruns de la région PACA. Le détail est ici. ...

Killoffer en direct !

Attention attention ! Ce samedi 5 novembre 2015 à 17 heures, Killoffer en personne — L'Homme/L'Auteur/Le Personnage — viendra visiter le librairie Mollat à Bordeaux pour une séance de ...

Preteseille chez Mollat

Ce samedi 5 janvier à partir de 16 heures à la librairie Mollat de Bordeaux, Benoît Preteseille viendra dédicacer ses ouvrages à l'occasion de l'exposition consacrée à sa maison ...

Dédicaces de Benoît Preteseille

Suite à la récente sortie de la bande dessinée Histoire de l'art macaque, son auteur, Benoît Preteseille, part pour une grande tournée de dédicaces. Et il ne fait pas les choses à ...

201709-Tes_yeux_ont_vu_v.jpgAprès Jimjilbang publié en 2014, ouvrage remarqué pour son atmosphère mystérieuse et son graphisme au scalpel, Jérôme Dubois signe ici son deuxième livre et expérimente la couleur. Avec finesse, il nous invite dans un conte fantastique où deux personnages, en proie à des questionnements existentiels, trouvent dans leur isolement réciproque un réconfort inespéré. Le style sec et acide de Jérôme Dubois se déguste également dans la revue Nicole, à laquelle il participe depuis sa création en 2014 à coup de supermarché "BuyMore" et de "Pôle enfants". Pour fêter la sortie du livre, nous vous convions le jeudi 5 octobre à 19h à la librairie Flammarion du Centre Pompidou pour une rencontre avec l'auteur. À cette occasion, Jérôme Dubois présentera quelques planches originales tirées de sa bande dessinée ainsi qu'une sélection de travaux préparatoires qui sera projetée. Nous vous invitons, par ailleurs, à découvrir ses nombreux projets sur son très chouette site internet.


201709-Tes_yeux_ont_vu_c.jpg

Dissimulé derrière les bandelettes qui ont fait de lui une momie, Emet s’anime peu à peu. Ses mains agrippent lentement les lambeaux de tissus autour de son visage, libérant progressivement sa vision. Sur la table devant lui, il découvre un miroir, dans lequel se reflète l’image de quelqu’un qu’il ne connaît pas. Au même instant, dans une des salles de l’hôpital où elle exerce, le Professeur Lœw apprend son licenciement et quitte son laboratoire sans un dernier regard.

Au croisement de Mary Shelley et Gustav Meyrink, Tes yeux ont vu s’inspire de la figure du Golem pour mieux interroger la fugacité des choses. Fini le savant fou à l’ego surdimensionné qui rit comme un damné en levant les mains au ciel. Fini aussi l’image de la créature brutale au front bas qui ne sait pas articuler deux mots. Ici, la relation complexe qui unit les deux personnages réveille notre rapport à l’autre en appréhendant des sentiments profonds de réciprocité, de dépendance et de solitude.

Dans cette lutte pour l’apprentissage de tous les instants, où l’obsolescence du corps semble irrémédiable, la science suscite de nouvelles questions sans en fournir les solutions. La réponse est peut être là, entrelacée dans une succession de cases, cachée entre les lignes du dessin, au carrefour d’une histoire qui nous rappelle que rien n’est éternel.


201709-Tes_yeux_ont_vu_1.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_2.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_3.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_4.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_5.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_6.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_7.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_8.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_9.jpg

Jérôme Dubois s’éveille à la vie en 1989 à Rueil-Malmaison. Certains, découragés par un tel début, en seraient restés là ; lui persévère et grandit obstinément entre la place de l’Église et le bois de Saint Cucufa. C’est dans les strictes limites de la septième circonscription des Hauts-de-Seine qu’il va à l’école, au collège, au lycée et effectue la journée d’appel de préparation à la défense. Sa vie semble toute tracée : il portera des lunettes, sera paléontologue célibataire et ira, le moment venu, gésir pour l’éternité au cimetière ancien, aux côtés de Jacques Faizant. Mauvaises lectures et mauvaises fréquentations déraillent ce destin scientifique. Avec Gaston Lagaffe et Lanfeust de Troy, le jeune Jérôme comprend qu’il est plus amusant de dessiner que d’épousseter des osselets de dinosaure. Il découvre, en même temps que la regrettée revue Ferraille, sa vocation vraie : il sera dessinateur sans lunettes. Fuyant le charme discret du terroir natal, il étudie à Paris, atelier de Sèvres, puis aux Arts décoratifs de Strasbourg. Mais l’impitoyable Rueil-Malmaison sait se venger de ses enfants ingrats. Jérôme échappe de peu à l’accident nucléaire de Fukushima et se trouve à New York lors de la tempête Andréa. Depuis, Jérôme a retrouvé la banlieue parisienne. Et il a commencé à accomplir brillamment son destin avec l’aide des éditions Cornélius.


201709-Tes_yeux_ont_vu_10.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_11.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_12.jpg
201709-Tes_yeux_ont_vu_13.jpg

Tes Yeux ont vu est le soixante-quatrième golem de la collection Pierre, il mesure 17 x 24 cm. Sa couverture est souple avec des rabats. Il compte 168 pages imprimées en trichromie, et coûte 21,50 euros.



Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.