Cornélius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers. Le blog des Éditions Cornélius, maison d'édition française créée en 1991 et spécialisée dans la BD.    News / Actualités.

Yôkaï

Brèves


Tournée de dédicaces Francis est papa

À l'occasion de la sortie du dernier tome de Francis blaireau farceur, intitulé Francis est papa, Claire et Jake sillonnent la France pour signer leur dernière progéniture. Pour ne ...

Pepito 2 - La préface

Pour ceux qui ont lu Pepito dans leur enfance, il est impossible d’oublier le royaume géométrique de Las Ananas et son équipe de corsaires plus prompts à se saoûler qu’à lutter contre ...

Fascicule Smart Monkey

Pour accompagner la sortie de la nouvelle édition de Smart Monkey de Winshluss, nous avons réalisé un fascicule de 16 pages qui contient la toute première version de cette histoire ...

Planning Angoulême 2017

Jeudi 26 janvier 17h-19h : Dédicace de Ancco (Stand Coréen - Pavillon Asie) Vendredi 27 janvier 10h30-12h : Dédicace de Benoît Preteseille (stand Cornélius - Nouveau monde) 13h-15h : ...

Exposition Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi

Il vous reste encore une petite semaine pour visiter la belle exposition du Festival Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi! Cette exposition consacrée aux auteurs Cornélius présente des ...

Résultat concours de la plus belle Nicole

Bonjour à tous! Un grand bravo à notre gagnante du concours de la plus belle Nicole: Lucie Dartois allias Valse Noire! Et un grand merci à tous les participants! Découvrez tous les ...

Concours de la plus belle Nicole

Hola les grouikos! C'est Nicole, votre bonne vieille copine! Parce que je suis géniale et généreuse, je vous offre la possibilité de gagner un exemplaire du dernier tome de Nicole (et ...

Planning Angoulême 2016

Jeudi 28 janvier 14H: Concert dessiné au théâtre avec Hugues Micol, Zeina Abirached, Alfred, Benjamin Bachelier, Richard Guerineau, Marcello Quintanilha, Dash Shaw et Bastien Vivès. ...

Vendetta

Ce week-end, ne ratez pas le festival Vendetta à Marseille, organisé par Le Dernier Cri, actuellement menacé par les blaireaux bruns de la région PACA. Le détail est ici. ...

Killoffer en direct !

Attention attention ! Ce samedi 5 novembre 2015 à 17 heures, Killoffer en personne — L'Homme/L'Auteur/Le Personnage — viendra visiter le librairie Mollat à Bordeaux pour une séance de ...

Preteseille chez Mollat

Ce samedi 5 janvier à partir de 16 heures à la librairie Mollat de Bordeaux, Benoît Preteseille viendra dédicacer ses ouvrages à l'occasion de l'exposition consacrée à sa maison ...

Dédicaces de Benoît Preteseille

Suite à la récente sortie de la bande dessinée Histoire de l'art macaque, son auteur, Benoît Preteseille, part pour une grande tournée de dédicaces. Et il ne fait pas les choses à ...

201702-Yokai_v.jpgCe 16 février sort l'ouvrage Yôkai du maître Shigeru Mizuki. Recensant 200 dessins en noir et blanc et en couleur (32 pages colorisées par l'auteur), ce livre met en lumière l'univers fantastique développé par Mizuki tout au long de sa vie, en présentant pour la première fois ces illustrations dans leur entièreté et en grand format. Réalisée à partir des originaux pour une qualité sans précédent, la majeure partie de ces images est totalement inédite. Le trait caractéristique de Mizuki et les différentes techniques de dessin qu'il emploie sont ainsi mises en valeur par la taille des illustrations. À chaque page, vous y découvrirez un monstre nouveau dont la spécificité et la localisation vous sont révélées à la fin de l'ouvrage. Par ailleurs, une postface vous donnera plus d'informations sur ces créatures surnaturelles issues du folklore japonais. Un livre essentiel pour tous les adeptes d'illustrations prodigieuses, d'histoires stupéfiantes et de mythologie japonaise!


201702-Yokai_c.jpg

Les yôkai sont ces êtres surnaturels qui habitent les coins d’ombre, les lieux oubliés ou les soupentes des maisons. Ces fantômes, bienveillants ou hostiles, apparaissent à de rares occasions pour se coller au dos des gens, apporter la chance ou encore leur faire peur en lançant des haricots rouges sur le sol. Rares sont ceux qui les voient, encore plus rares sont ceux qui les connaissent. Shigeru Mizuki n’est pas seulement celui qui a sauvé les yôkai de l’oubli lorsque le Japon, désireux de gagner sa place parmi les nations d’après-guerre, tournait le dos à ses légendes. Non, Shigeru Mizuki est tout simplement le plus grand chasseur de yôkai que le monde ait jamais connu. Il est celui qui les a débusqués jusque dans les campagnes les plus reculées, les recensant et les dessinant avec une exactitude parfois photographique. Son travail a suscité un intérêt nouveau pour ces légendes oubliées, qui s’est mué avec le temps en un véritable engouement populaire. Sans ses dessins, Totoro et les créatures magiques de Miyazaki n’auraient jamais vu le jour. De nombreuses études ont été fondées sur le travail de Mizuki et une chaire d’étude des yôkai a d’ailleurs été ouverte à l’université de Tokyo. Ce livre recense les meilleurs dessins que Shigeru Mizuki a consacré aux yôkai et présente, en noir et blanc ou en couleur, chacun des monstres par son nom. Une postface restitue la dimension historique et culturelle des yôkai, et détaillera l’apport majeur de Shigeru Mizuki à la connaissance de ces êtres invisibles.

201702-Yokai_1.jpg

201702-Yokai_2.jpg

201702-Yokai_3.jpg

201702-Yokai_4.jpg

201702-Yokai_5.jpg

201702-Yokai_6.jpg

Shigeru Mizuki est né le 8 mars 1922 à Sakai-minato, petite ville côtière du sud-ouest du Japon. Il connaît là une enfance libre et heureuse, période faste dont il s’inspirera à de nombreuses reprises dans ses mangas. Très tôt, il montre des aptitudes étonnantes pour le dessin. Il a à peine vingt ans lorsque la guerre vient interrompre ses espoirs de carrière. Il est enrôlé dans l’armée impériale japonaise et est envoyé dans la jungle de Nouvelle-Guinée, où il va vivre un véritable cauchemar : il contracte rapidement la malaria, assiste à la mort de la plupart de ses camarades et perd le bras gauche dans un bombardement… Détenu sur place à la fin de la guerre, il se lie d’amitié avec les membres d’une tribu locale, amitié qui le sauvera de la famine, de la maladie et de la folie. Ce n’est finalement qu’en 1957, après une vie déjà riche de souvenirs et de blessures, que Mizuki entame la carrière qui a fait de lui l’un des plus grands raconteurs d’histoires de son pays. Fin connaisseur des yokai et du surnaturel, il n’a eu de cesse d’explorer depuis les univers qui se cachent derrière notre monde pour mieux dire sa profonde compréhension de l’âme humaine. Shigeru Mizuki nous a quitté le 30 novembre 2015 pour rejoindre le monde des yôkai qu’il aimait tant.

201702-Yokai_8.jpg

201702-Yokai_9.jpg

201702-Yokai_7.jpg

201702-Yokai_10.jpg

Yôkai est le quatorzième esprit rebelle de la collection Blaise. Il fait 208 pages (dont 32 pages en couleur) et mesure 30 x 23,6 cm. Sa couverture est cartonnée avec un dos toilé et il coûte 38,50€.



Commentaires

22 fév. 2017 00:07

ça m'a l'air tout à fait dément, merci. Est-ce que ce recueil comprend les planches de "sur la route de yokaido" ?

quaggy
22 fév. 2017 20:42

@quaggy : Ha non, ça, 'est un autre livre.

Blaise Cornélius
25 fév. 2017 00:30

un livre à venir ? bientôt ?

quaggy
26 fév. 2017 20:03

Bravo pour cette superbe édition d'une qualité irréprochable. Chaque planche est un voyage fascinant !

David
27 fév. 2017 20:41

Je connais et suis fidèle à votre qualité éditoriale, mais petite question : qu'apporte de plus (en dehors de la taille des illustrations) ce volume aux 2 tomes du dictionnaire Yokai publiés chez Pika ?

Merci

Zenphr'â

zenphr'â
6 mar. 2017 11:47

@zenphr'â : Bonjour! Ces illustrations sont pour la première fois présentées en grand format ET dans leur entièreté! Par ailleurs, une grande partie de ces dessins est inédite et les scans ont été faits à partir des originaux pour vous proposer une qualité sans précédent. Le livre intègre également 32 pages en couleur, pages qui ont été colorisées par Shigeru Mizuki lui-même. Vous l'aurez compris, il s'agit ici d'un livre qui s'inscrit dans la catégorie "Beaux-livres" et dont les intentions sont différentes du "Dictionnaire des Yôkaï".

Cornélius
25 mar. 2017 09:39

Argh ! Par pitié, pas ça, pas vous ! On s'est tapé un mois de "colorisation" et autres approximations à propos de l'ineffable retour du mèchu et de ses Soviets, au terme duquel mes oreilles s'en sont trouvées passablement écorchées ; en bande dessinée on parle de mise en couleur. La colorisation c'est valable pour la Vache et le Prisonnier ou les cartes postales début 20ème ! Pourquoi pas coloriage tant qu'à faire... Alors certes, ceci est un recueil d'illustrations et pas de la bande dessinée. Et peut-être peut-on s'autoriser une nuance étymologique si l’œuvre était au départ destinée au noir & blanc. Dites-moi que c'est ça, dites-moi que vous êtes pleinement conscients des mots que vous utilisez, sans ça comment marier l'usage de ce terme avec la rigueur légendaire de Cornélius... On ne colorise pas, on ne colorie pas, on met en couleur !

... Et à part ça, le bouquin semble splendide bien entendu. (Qui aime bien châtie bien !)

Walter
9 mai 2017 23:00

Très beau livre qui m'a rappelé qu'il me manque certains tomes de Kitaro. Avez vous en tête de faire des réimpressions des tomes désormais indisponible ? Merci

Torless
15 mai 2017 21:08

@Walter : Vous avez raison. Le châtiment est en cours.

Blaise Cornélius
15 mai 2017 21:09

l@Torless : Seul le tome 3 est indisponible à ma connaissance. D'accord, on réfléchira à le réimprimer. Mais quand on aura des sous !

Paul Cornélius

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.