Cornélius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers. Le blog des Éditions Cornélius, maison d'édition française créée en 1991 et spécialisée dans la BD.    News / Actualités.

L'ombre de moi-même

Brèves


Tournée de dédicaces Francis est papa

À l'occasion de la sortie du dernier tome de Francis blaireau farceur, intitulé Francis est papa, Claire et Jake sillonnent la France pour signer leur dernière progéniture. Pour ne ...

Pepito 2 - La préface

Pour ceux qui ont lu Pepito dans leur enfance, il est impossible d’oublier le royaume géométrique de Las Ananas et son équipe de corsaires plus prompts à se saoûler qu’à lutter contre ...

Fascicule Smart Monkey

Pour accompagner la sortie de la nouvelle édition de Smart Monkey de Winshluss, nous avons réalisé un fascicule de 16 pages qui contient la toute première version de cette histoire ...

Planning Angoulême 2017

Jeudi 26 janvier 17h-19h : Dédicace de Ancco (Stand Coréen - Pavillon Asie) Vendredi 27 janvier 10h30-12h : Dédicace de Benoît Preteseille (stand Cornélius - Nouveau monde) 13h-15h : ...

Exposition Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi

Il vous reste encore une petite semaine pour visiter la belle exposition du Festival Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi! Cette exposition consacrée aux auteurs Cornélius présente des ...

Résultat concours de la plus belle Nicole

Bonjour à tous! Un grand bravo à notre gagnante du concours de la plus belle Nicole: Lucie Dartois allias Valse Noire! Et un grand merci à tous les participants! Découvrez tous les ...

Concours de la plus belle Nicole

Hola les grouikos! C'est Nicole, votre bonne vieille copine! Parce que je suis géniale et généreuse, je vous offre la possibilité de gagner un exemplaire du dernier tome de Nicole (et ...

Planning Angoulême 2016

Jeudi 28 janvier 14H: Concert dessiné au théâtre avec Hugues Micol, Zeina Abirached, Alfred, Benjamin Bachelier, Richard Guerineau, Marcello Quintanilha, Dash Shaw et Bastien Vivès. ...

Vendetta

Ce week-end, ne ratez pas le festival Vendetta à Marseille, organisé par Le Dernier Cri, actuellement menacé par les blaireaux bruns de la région PACA. Le détail est ici. ...

Killoffer en direct !

Attention attention ! Ce samedi 5 novembre 2015 à 17 heures, Killoffer en personne — L'Homme/L'Auteur/Le Personnage — viendra visiter le librairie Mollat à Bordeaux pour une séance de ...

Preteseille chez Mollat

Ce samedi 5 janvier à partir de 16 heures à la librairie Mollat de Bordeaux, Benoît Preteseille viendra dédicacer ses ouvrages à l'occasion de l'exposition consacrée à sa maison ...

Dédicaces de Benoît Preteseille

Suite à la récente sortie de la bande dessinée Histoire de l'art macaque, son auteur, Benoît Preteseille, part pour une grande tournée de dédicaces. Et il ne fait pas les choses à ...

201610-Ombre_v.jpgLe 3 octobre sortait L'ombre de moi-même, dernière collaboration du duo Martiny/Petit-Roulet, vingt ans après Papa dindon (vous aurez peut-être lu ou relu cette histoire dans Nicole 2…?). Cette bande dessinée poétique nous entraîne dans les mésaventures de Serge, un homme délicieusement cynique et égocentrique qui, face au poids des années, s'accroche au bribes de son passé pour mieux dénoncer la vacuité du monde et des gens qui l'entourent aujourd'hui. Cette histoire sensible et cocasse, écrite sur mesure par Didier Martiny pour le trait délicat de Petit-Roulet, mélange subtilement humour et mélancolie (vous aurez peut-être aperçu les travaux du dessinateur dans le New Yorker…?). Fait suffisamment rare chez Cornélius pour être précisé, la lecture de L'ombre de moi-même est introduite par une belle préface de l'écrivaine Yasmina Reza. Excusez du peu.

201610-Ombre_c.jpg

Il est seul face à la mer. Il pontifie, il s’écoute, il se congratule. Serge est son propre public. Il campe dans la posture du philosophe revenu des Hommes. Autrefois, il était quelqu’un d’important. Mais la vie a passé, qui l’a dépouillé des attributs du pouvoir. À l’aube de la vieillesse et du déclin, il feint de croire que ce n’est pas lui qui a changé mais que c’est le monde qui ne marche plus droit. Misogyne, vaniteux, réactionnaire, Serge l’est par nature. Mais ce qui était la norme du temps de sa splendeur est devenu indéfendable de nos jours. Dans une société qui n’a rien résolu des problèmes qui la tourmentent et qui tente d’occulter cet échec par une hypocrisie de tous les instants, Serge apparaît comme un provocateur, tantôt pathétique, tantôt grandiose. Hier encore, c'était un type formidable, le directeur de la filiale Asie-Pacifique de la SEMCO. Aujourd'hui, il ne sait plus faire marcher la machine à café et égare ses lunettes. Il y a une joie délicieuse à suivre cet irrécupérable dans ses outrances, qu’il piétine les conventions ou qu’il profane le politiquement correct par pur mauvais esprit. Il y a encore un plaisir coupable à voir ce dépositaire du ridicule masculin s’accabler aux yeux de tous, condamné d’avance par ses certitudes obsolètes, aveugle jusqu’au bout… Odieux mais drôle, antipathique mais attachant, Serge est plus complexe qu’il n’y paraît. Peut-être parce qu’il a déjà tout perdu. Peut-être parce Martiny et Petit-Roulet lui ont prêté cette ironie qui les caractérise. Peut-être parce que Serge nous dit qu’il a trouvé la meilleure façon d’ignorer que le monde nous échappe, que la vieillesse arrive et qu’elle nous condamne à décréter que les choses étaient mieux avant.

201510-ombre_04.jpg

201510-ombre_07.jpg

201510-ombre_06.jpg

201510-ombre_05.jpg

Dessinateur, illustrateur et designer, Philippe Petit-Roulet échappe aux grilles des poseurs d’étiquette, constituant une école graphique à lui tout seul. Né à Paris en 1953, cet autodidacte fait ses armes dans la presse à Zinc ou La Gueule ouverte, organes du discret et éphémère underground français. À l’international, son style ne passe pas inaperçu et il entame des collaborations régulières avec la presse américaine et japonaise (NHK Magazine, The New York Times, The New Yorker), prêtant son trait inimitable à une multitude de projets d’édition ou de design. Dépouillant sa ligne jusqu’à l’épure, il met en images de nombreux scénarios de Didier Martiny, notamment dans L’Écho des Savanes, (À suivre) ou Pilote. Les deux amis ont en partage un goût pour l’ironie et la poésie acide qui les classent à part et leur attire des admirateurs fidèles. De cette association affectueuse naîtront plusieurs ouvrages dont Le Cirque Flop ou Papa Dindon, tous deux récemment réédités dans la revue Nicole (et Franky).

Didier Martiny, après avoir étudié auprès de Henri Langlois et Jean Rouch, réalise des films de fiction et documentaires pour le cinéma (À Demain, Le Pique-nique de Lulu Kreutz) et la télévision (Naissance du Grand Louvre, Une Vie en prison, Douze Gentlemen en Antarctique) tout en écrivant des scénarios de bande dessinée. Réalisateur curieux, son intérêt se porte sur des sujets variés allant de l’injustice sociale moderne (Les Misérables, France Télévision) à la disparition des Chrétiens d’Orient (Arte).

201510-ombre_01.jpg

201510-ombre_02.jpg

201510-ombre_03.jpg

L'ombre de moi-même est le soixante-troisième livre de la collection Pierre. Il mesure 17,4 x 24,6 cm et fait 224 pages imprimées en noir. Il coûte 24,50€.



Commentaires

11 janv. 2017 00:19

Un pur chef d'oeuvre, une élégante surprise qui mériterait encore plus de lumière, bravo aux auteurs !

Jetjet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.