Cornélius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers. Le blog des Éditions Cornélius, maison d'édition française créée en 1991 et spécialisée dans la BD.    News / Actualités.

3, rue des mystères

Brèves


Petite annonce / Stagiaire Web

CHARGÉ DE PROJET / STAGE / ÉDITIONS CORNÉLIUS / 3 MOIS Nous recherchons un(e) chargé(e) de projet pour concevoir l’architecture de notre site internet. Le stagiaire aura pour mission ...

Tournée de dédicaces Francis est papa

À l'occasion de la sortie du dernier tome de Francis blaireau farceur, intitulé Francis est papa, Claire et Jake sillonnent la France pour signer leur dernière progéniture. Pour ne ...

Pepito 2 - La préface

Pour ceux qui ont lu Pepito dans leur enfance, il est impossible d’oublier le royaume géométrique de Las Ananas et son équipe de corsaires plus prompts à se saoûler qu’à lutter contre ...

Fascicule Smart Monkey

Pour accompagner la sortie de la nouvelle édition de Smart Monkey de Winshluss, nous avons réalisé un fascicule de 16 pages qui contient la toute première version de cette histoire ...

Planning Angoulême 2017

Jeudi 26 janvier 17h-19h : Dédicace de Ancco (Stand Coréen - Pavillon Asie) Vendredi 27 janvier 10h30-12h : Dédicace de Benoît Preteseille (stand Cornélius - Nouveau monde) 13h-15h : ...

Exposition Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi

Il vous reste encore une petite semaine pour visiter la belle exposition du Festival Regard 9 à l'Espace Saint-Rémi! Cette exposition consacrée aux auteurs Cornélius présente des ...

Résultat concours de la plus belle Nicole

Bonjour à tous! Un grand bravo à notre gagnante du concours de la plus belle Nicole: Lucie Dartois allias Valse Noire! Et un grand merci à tous les participants! Découvrez tous les ...

Concours de la plus belle Nicole

Hola les grouikos! C'est Nicole, votre bonne vieille copine! Parce que je suis géniale et généreuse, je vous offre la possibilité de gagner un exemplaire du dernier tome de Nicole (et ...

Planning Angoulême 2016

Jeudi 28 janvier 14H: Concert dessiné au théâtre avec Hugues Micol, Zeina Abirached, Alfred, Benjamin Bachelier, Richard Guerineau, Marcello Quintanilha, Dash Shaw et Bastien Vivès. ...

Vendetta

Ce week-end, ne ratez pas le festival Vendetta à Marseille, organisé par Le Dernier Cri, actuellement menacé par les blaireaux bruns de la région PACA. Le détail est ici. ...

Killoffer en direct !

Attention attention ! Ce samedi 5 novembre 2015 à 17 heures, Killoffer en personne — L'Homme/L'Auteur/Le Personnage — viendra visiter le librairie Mollat à Bordeaux pour une séance de ...

Preteseille chez Mollat

Ce samedi 5 janvier à partir de 16 heures à la librairie Mollat de Bordeaux, Benoît Preteseille viendra dédicacer ses ouvrages à l'occasion de l'exposition consacrée à sa maison ...

Pour la première fois depuis longtemps, nous sommes confrontés à des mails de remerciements, à des réactions émues, à de véritables déclarations d'amour, bref… c'est l'effet NonNonBâ! Le livre reste encore pourtant trop confidentiel, et nous comptons sur toutes les bonnes volontés pour faire connaître cette œuvre magique capable de transformer les libraires les plus renfrognés en fans enamourés.



Bonne nouvelle, un deuxième volume de Mizuki est depuis hier en magasin et, s'il présente une autre facette de cet auteur unanimement vénéré au Japon, il n'en est pas moins drôle et bouleversant que son prédécesseur.
3, rue des mystères, recueil de contes plus mélancoliques qu'effrayants, explore la veine fantastique-poétique qui a fait la réputation de Mizuki dans son pays.


Extrait de "Moulin à Yokaï"

Sept histoires composent le sommaire, reliées entre elles par l'obsédante question de l'immortalité et de la vie après la mort. Mêlant avec un art savant des équilibres les registres de l'humour noir, du drame et de la morale, Shigeru Mizuki démontre une nouvelle fois sa profonde connaissance de l'âme humaine. Ses qualités d'empathie et d'ironie, additionnées à son prodigieux talent de conteur font de ces nouvelles fantastiques autant de fables acidulées.


Extrait de "L'ambroisie féline"

Couvrant la production des années 1960 et 1970, ces pages antérieures à NonNonBâ montrent un Mizuki en pleine possession de son style. Les amateurs ne manqueront pas de reconnaître, notamment dans La fille du dernier train, l'influence qu'il a pu avoir sur Yoshiharu Tsuge... ce qui est somme toute assez normal puisque ce dernier fût longtemps l'assistant du créateur de Kitaro (qui ne manqua d'ailleurs pas de rendre hommage à son jeune condisciple à de nombreuses reprises).


Extrait de "La fille du dernier train"

On ne le répètera jamais assez, Shigeru Mizuki est un fin connaisseur des yokaï, ces êtres surnaturels partageant le quotidien des hommes que la modernisation du japon d'avant-guerre avait fait oublier. Multipliant les recherches à leur sujet et les plaçant au centre d'une œuvre attirée par l'ombre et le bizarre, il leur a consacré plusieurs dictionnaires et de nombreuses illustrations. On comprendra dans 3, rue des mystères plus encore que dans NonNonBâ qu'il voit en eux des passeurs plus que des monstres, sortes de traits d'union entre le monde des vivants et celui de l'Au-delà, et que c'est en leur compagnie qu'il a trouvé l'espoir de vivre autant que l'inspiration.


Extrait de "Monstres Machikomi"

Je veux croire que la présentation de ce livre qui me tient particulièrement à cœur vous aura convaincus de le lire. Mais pour être certain que vous vous précipiterez dessus (et pour plaire à mon paternel), je ne vous laisserez pas sans citer notre remarquable dossier de presse: "Les histoires de 3, rue des mystères sont des fables étranges, dans lesquelles il suffit de prendre un ascenseur pour passer d'un monde à l'autre; les hommes s'y amourachent de fantômes, ils y retrouvent les êtres chers qu'ils ont perdus, ils y cherchent même l'immortalité... mais ils s'y condamnent eux-mêmes à n'être que des hommes." Woaah, bien dit, papa! (oui, c'est monsieur Cornélius en personne qui rédige les communiqués de presse).

Commentaires

23 oct. 2006 20:45

Ahh non, trop rapide ces sorties, nous n'étions pas habitués à cela chez Corné....
Même pas encore lu NonNonBâ

Fugazi
24 oct. 2006 10:00

Vous dites : "Pour la première fois depuis longtemps, nous sommes confrontés à des mails de remerciements". L'explication est simple : avant que ce site ait une existence tangible, on ne savait pas comment vous contacter.

Roger-Régis Pouique
25 oct. 2006 00:56

Mais bon dieu, pourquoi avoir choisi cet affreux lettrage en ignoble police "comics sans MS" pour ces deux magnifiques ouvres ??? Sur la question du lettrage vous avez par le passé fait preuve de bien plus d 'à propos, diable !!

Comme X100 Emesse
25 oct. 2006 09:50

A Commex100Emesse: Vous n'y avez pas prêté attention, mais la police utilisée n'est PAS la Comics Sans MS, qu'on voit généralement sur les vitrines des pizzerias ou les prospectus de plomberie. Nous nous en sommes servi de base et l'avons considérablement modifiée pour en éliminer les maniérismes les plus flagrants. Vous me direz que nous aurions pu trouver base moins commune. C'est vrai et nous avons essayé. Il se trouve que la Comics Sans était celle qui fonctionnait le mieux avec le dessin de Mizuki. Pourquoi dès lors, à cause de ridicules a-priori liés à l'utilisation qui est faite de cette police ailleurs, s'interdire de l'utiliser? Encore une fois, nous avons éliminé ses tournures les plus faciles (les empatements débiles et autres courbes parasites). Vous le savez sûrement, les polices les plus racées ne sont pas nécessairement les plus adaptées au travaux qui réclament de la "discrétion" typographiques. D'une façon générale d'ailleurs, la beauté n'est pas directement synonyme d'équilibres, comme nous l'apprennent les garde-robes. Heu, enfin bon, je crois que je m'égare...

Pierre Cornélius
25 oct. 2006 10:20

Un grand typographe m'a dit un jour que la Comic Sans Serif était bien fichue à son goût et que les typos n'étaient pas ce que Microsoft faisait le moins bien (Verdana, Tahoma, Arial...). Je n'ai pas un très bon oeil à typo alors je lui fais confiance. Si on peut faire un reproche à Comic Sans Serif c'est sa banalité. Mais en regardant les pages, là, ça ne me frappe pas, donc elle est effectivement modifiée et sans doute aussi bien utilisée. Mais bon je viens de dire que je n'ai pas un oeil pour ça alors qui va me croire ?

Jean-no
28 oct. 2006 18:20

Mizuki is one of the great MANNGA author in Japan!
I like his books, too.

He is about 85 age old now.
The pictures he write smell like death but humorous, because he was a japanese solger in papua new guinea during the World War 2.

From Japan
3 août 2017 14:25

J'interviens un peu tard (à peine plus de dix ans), mais vraiment, c'est pas possible.
L'usage de la Comic Sans - fut-elle retouchée - est vraiment pénible, pour ne pas dire douloureux. Terrible faute de goût.

Bootdisk
25 août 2017 17:14

@Bootdisk : Une bonne fois pour toute, NON, ce n'est pas indigne d'utiliser de la Comic San MS ! Les polices sont faites pour être utilisées dans un cadre donné. Et ce qui peut paraître moche dans une utilisation particulière peut se révéler probant dans une autre. Vous réagissez ainsi parce que tout le monde utilise cette police (pas terrible à la base) de façon inepte et abusive. Mais ce n'est pas la bonne façon de juger. Une typo, ça marche ou ça ne marche pas. Nous avons fait quantité d'essais pour Mizuki, avec des fontes nettement plus raffinées (sachant qu'au Japon, les œuvres de Mizuki sont aussi lettrées mécaniquement) et rien ne fonctionnait. Les polices avaient beau être parmi les plus élégantes, le résultat était pourri. Et puis un stagiaire ayant fait une erreur de sortie, nous nous sommes retrouvés avec un test en Comic Sans MS. Et là, il y a ceux qui disent "Oh non mon dieu, pas cette police de beauf !". Et ceux qui ravalent leur fierté et qui grommellent: "Merde, c'est avec cette police de merde que ça marche le mieux…". Voilà voilà. Après, évidemment, ce n'est qu'une affaire de goût, comme toujours…

Cornélius

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.