cornelius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers

Avant mon père aussi...

Brèves


Les primes

Grouik, les gosses ! Tout le monde s'énerve à l'arrière de la voiture "Et ma prime ? C'est quand que je vais avoir ma prime ?!". Bon, je l'ai dit le jour du départ: "Les ...

LA LOOSE

Oui, Madame la Marquise, tout va très bien. Le déménagement a commencé et se déroule à la perfection… Mais comment vous dire… Non, rien de grave, rien d'important… Un détail, une ...

La der des der! Ça continue

Pour ceux qui ont loupé notre vente de défraîchis samedi dernier, rassurez-vous! On prolonge la vente de défraîchis dans notre local encore 2 jours. Vous pouvez donc encore passer chez ...

KissKissBankBank

Grouik grouik, les bouldurs ! C’est Gilbert, le cochon de la famille Cornélius ! C’est moi qui m’occupe des sous mais je vous le dis tout net, j’aime pas qu’on m’appelle « La tirelire » ...

Quizzz !

Petit jeu du week-end. Sauras-tu reconnaître le stand mis à mal par l'ours des festivals dont il est question dans ce billet ? C'est un peu comme Carambolages sur Arte: un détail dans ...

Adieu

Oui, c'est dit, c'est promis depuis plusieurs années: nous quittons paris à la fin du mois de mars. Adieu Paris, ville misère. Bonjour Bordeaux, ville supère. Tout cela, évidemment, ...

Jean Lecointre

Vous reprendrez bien un peu de Jean Lecointre ? Quelques semaines après avoir présenté ses Péchés Chapiteaux avec la complicité du collectif Icinori, l'infatigable chirurgien du collage ...

Emmanuel Pollaud-Dulian chez Philippe le libraire

Emmanuel Pollaud-Dulian, l'auteur de la remarquable biographie de Gus Bofa, sera en dédicace ce vendredi chez notre ami Philippe le libraire. Notez bien, c'est : le vendredi 21 février ...

Angoulême suite

Me revoilà avec de nouvelles photos, car la semaine dernière, il y avait du beau monde à notre table de dédicace! Se sont succédés dans la joie et la bonne humeur Fanny Dalle-Rive, le ...

Au fait

Grouik grouik, tout le monde. Bon, voilà, c'était juste pour vous dire que pour la nouvelle année, moi aussi, j'ai pris des bonnes résolution. Déjà, j'arrête de bouffer du saucisson, ...

Angoulême, nous voilà!

Chers amis, nous partons ce matin même vers la Charente, le camion chargé, la feuille de route imprimée. Car vous le savez, le festival d'Angoulême ouvrira ses portes au public ce ...

Calendrigrouik 2014

Mes très chers grouiks, bonne nouvelle, le calendrier 2014 est arrivé! Une nouvelle année sous le signe de l'aventure car pour nous, une nouvelle vie commence bientôt, loin d'ici et ...

201108-avantaussi_v.jpgRoulements de tambours, fanfares, trompettes, il n'en faut pas moins pour annoncer la rentrée littéraire chez Cornélius! Une rentrée placée sous le signe des jeunes auteurs Cornélius qui sont particulièrement doués et dont on va très certainement beaucoup parler au cours de ces prochaines années. Fanny Michaëlis est de ceux-là. En 2009, elle met en image le conte de Marion Aubert, Les Orphelines avant de prendre par la main une autre enfant triste, Peggy Lee. Avant mon père aussi était un enfant nous entraîne au coeur des ténèbres, dans la forêt de la fertilité.

Ici, les bébés ne naissent pas dans les choux ; les grands-mères vont les voler dans la forêt. Mais pas n’importe laquelle ! Une forêt fertile, où l’animal et le végétal fusionnent en créatures incertaines ; une forêt magique, où les fleuves fécondent les fillettes et Karl Jung donne sa langue au chat du Cheshire.

Nous sommes au pays des fées, avec ses sorcières et ses cabanes mystérieuses, au pays des poupées, avec ses petites maisons et ses homoncules. L’âge, le sexe, rien n’est fixé. Nous sommes dans l’imaginaire d’une enfant qui tente, avec ses livres et ses jouets, de s’expliquer le monde incompréhensible des adultes.

Libérée des codes de la bande dessinée, Fanny Michaëlis réinvente les images délicieusement inquiétantes de Dulac ou Rackham, qui illustraient jadis les contes de Perrault ou les Aventures d’Alice au Pays des Merveilles. Son histoire déroule ses épisodes oniriques dans une ambiance feutrée, douce et mystérieuse. Peu de texte, car le dessin dit tout, odeurs, sons et couleurs. Sortis de la forêt, les bébés se reposent un peu, sur un petit lit de fer, dans le confort rassurant du ventre maternel. Vient le moment de naître et de perdre sa barbe, de vieillir et de perdre ses cheveux. Le père se métamorphose en son fils. Le fils se métamorphose en son père. Et déjà il faut retourner dans la forêt pour y mourir ou y renaître.

Ainsi va la vie, en un cycle sans fin.

201108-avantaussi_c.jpg

201108-avantaussi_1.jpg

201108-avantaussi_2.jpg

201108-avantaussi_4.jpg

201108-avantaussi_3.jpg

201108-avantaussi_5.jpg

Avant mon père aussi était un enfant est un nouveau livre de la collection Raoul. 160 pages, format 15 x 21 cm et imprimé en niveau de gris. Le tout, pour la modique somme de 17 euros.



Commentaires

6 sept. 2011 14:52

Superbes dessins qui me font penser à "Lucile" de Debeurme mais pourquoi cette couverture si laide !!! C'est dommage.

camille
8 sept. 2011 22:20

@camille :Superbe commentaire qui me fait penser à Claude Sarraute. Mais pourquoi cette faute si laide à "LucilLe"? C'est dommage.

JLouis
16 sept. 2011 08:45

Moi j'adore la couverture...comme quoi..

perrine
13 oct. 2011 05:01

haha moi j'adore les reponses de Jlouis... comme quoi...
(très beau livre)@perrine :

david

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.