cornelius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers

Mister Wonderful

Brèves


Dédicace Simon Roussin & Donatien Mary BIS

On ne les arrête plus! Après une dédicace chez Super Héros le samedi 1er novembre, Simon Roussin et Donatien Mary remettent le couvert! Alors, venez tous dimanche 2 novembre vous faire ...

Dédicace Simon Roussin & Donatien Mary

Ce samedi, ne loupez sous aucun prétexte la dédicace commune de Simon Roussin, pour son tout nouveau livre Barthélemy l'enfant sans âge et de Que la bête fleurisse, de Donatien Mary! ...

Parking Gratuit

Demain, venez fêter avec nous la sortie de la revue Franky & Nicole, ainsi que notre bonne installation sur Bordeaux! Je vous promets des saucisses, du rire, des livres, du vin, des ...

Coulisses

Pour ceux que ça amuse, vous trouverez une galerie de photos moches sur les coulisses de l'opération SBAM! ici. ...

Gus Bofa à Sarlat

Les commémorations de la Grande guerre vont bon train et Sarlat-la-Canéda, charmante petite commune du Périgord, a souhaité rendre hommage à l'un de nos célèbres Poilus : Gus Bofa. Il ...

Bim? Boum? SBAM!

Attention attention ! Une grosse opération est à l'approche ! Plus d'infos sur cet ovni tout de suite ici et maintenant. ...

La Mauvaise Réputation

Salut les Grouikos! Pour fêter dignement notre arrivée à Bordeaux, Rodolphe et Frank, les copains de la librairie La Mauvaise réputation nous prêtent leur espace galerie pour LE GRAND ...

Les primes

Grouik, les gosses ! Tout le monde s'énerve à l'arrière de la voiture "Et ma prime ? C'est quand que je vais avoir ma prime ?!". Bon, je l'ai dit le jour du départ: "Les ...

LA LOOSE

Oui, Madame la Marquise, tout va très bien. Le déménagement a commencé et se déroule à la perfection… Mais comment vous dire… Non, rien de grave, rien d'important… Un détail, une ...

La der des der! Ça continue

Pour ceux qui ont loupé notre vente de défraîchis samedi dernier, rassurez-vous! On prolonge la vente de défraîchis dans notre local encore 2 jours. Vous pouvez donc encore passer chez ...

KissKissBankBank

Grouik grouik, les bouldurs ! C’est Gilbert, le cochon de la famille Cornélius ! C’est moi qui m’occupe des sous mais je vous le dis tout net, j’aime pas qu’on m’appelle « La tirelire » ...

Quizzz !

Petit jeu du week-end. Sauras-tu reconnaître le stand mis à mal par l'ours des festivals dont il est question dans ce billet ? C'est un peu comme Carambolages sur Arte: un détail dans ...

201105-wonderful_v.jpg À peine sorti aux États-Unis chez son éditeur américain Pantheon queMister Wonderful arrive en France! Avec ce livre construit autour de saynètes parues chaque semaine dans le New York Times, Daniel Clowes nous présente un projet totalement différent de Wilson, sorti l'année dernière.
Dans cette précédente bande dessinée, il racontait une histoire plutôt elliptique à travers une série de gags d'une page ; à l'inverse, Mister Wonderful dépeint les événements d'une seule nuit (et une matinée) sur 80 pages et, comme le sous-titre de la version originale l'indique, Mister Wonderful est une "love story".
Mais que le fan de l'humour un poil cynique de Clowes se rassure, Marshall est bel et bien l'anti-héros classique de l'auteur : il panique, se met la rate au court-bouillon, transpire et examine ses défauts à la loupe. Célibataire introspectif et grisonnant, il a rendez-vous avec Natalie, une inconnue qu'un couple d’amis compatissants lui a décrit comme "sa dernière chance de ne pas finir sa vie seul comme un chien". En l'attendant, Marshall s’apitoie sur son sort et sur celui de l’humanité toute entière, anticipant tout ce qui devrait logiquement dégénérer au cours de la soirée et recensant les mille et une façons dont il sera inévitablement humilié. Les minutes passent, Marshall est de plus en plus déprimé, de plus en plus saoul et de plus en plus obsessionnel, il en vient à souhaiter que cette fille probablement moche, vieille et cinglée n'arrive jamais; il veut rentrer chez lui et s'enterrer dans cet univers poussiéreux et maniaque qu'il s'est contruit… Seulement voilà: avec plus d'une heure de retard, Natalie finit par arriver…
Savant mélange d’humour, de tragédie et de romantisme, Mister Wonderful met en scène l’attachement profond de l'auteur pour ces personnages esquintés par la vie mais jamais complètement irrécupérables. En explorant ses thèmes de prédilection avec une précision accrue et un vocabulaire narratif renouvelé, Daniel Clowes donne ici son livre le plus optimiste.

201105-wonderful_c.jpg

201105-wonderful_3.jpg
201105-wonderful_2.jpg
201105-wonderful_1.jpg

201105-wonderful_4.jpg

201105-wonderful_9.jpg

201105-wonderful_10.jpg

201105-wonderful_11.jpg

201105-wonderful_12.jpg

201105-wonderful_13.jpg

201105-wonderful_14.jpg
201105-wonderful_5.jpg

Bob aussi aime cette édition luxueuse à l'italienne (format 29 x 16 cm), de 80 pages, cartonnée, avec un dos toilé avec un marquage bleu marine et bleu clair, le tout en quadrichromie et pour la modique somme de 20 euros. Le dessin de couverture n'est autre que la quatrième de la version américaine et notre quatrième de couverture est tirée d'une double page intérieure (45-45 pour être précise) dont nous avons modifié le fond noir pour un bleu marine très foncé, parfaitement assorti au marquage du dos, vous l'aurez remarqué.



Commentaires

24 mai 2011 18:02

Encore un beau livre que je vais vite aller me procurer !

Ptid
25 mai 2011 18:53

Un magnifique ouvrage qui a été imprimé "loin d'ici". Est-ce pour ne pas mentionner une grande puissance asiatique que les éditeurs sollicitent de plus en plus fréquemment ? Cornélius ne veut-il pas l'assumer ?

AAATCHOUM
26 mai 2011 08:51

@AAATCHOUM :C'est effectivement un artifice pour ne pas mentionner l'imprimeur. Je crois qu'il a déjà été répondu à cette question ailleurs sur le blog, mais peu importe: le problème n'est pas que nous n'assumons pas mais plutôt que nous ne souhaitons pas que les livres fassent de la publicité aux imprimeurs avec lesquels nous travaillons (il y a eu quelques abus par le passé). TWP, l'imprimeur en question, étant le seul imprimeur actif à Singapour, mentionner le pays revient à donner le nom. Mais bon, c'est peut-être une coquetterie excessive et inutile.

Cornélius
7 juin 2011 21:28

J'aurais bien aimé avoir la version anglaise de la blague ...

Laurent
8 juin 2011 11:15

@Laurent : Bonjour Laurent,
Je vous avoue qu'elle m'a vraiment bien fait rire mais qu'elle était totalement intraduisible en français...

An old man is lying in a nursing home when a stripper comes in and says, Your friends have chipped in and sent me here as a present, and, well, basically, I'm here to offer you super-sex.
The old man thinks it over for a minute and says, Eh, I guess I'll take the soup.
J'imagine que maintenant, vous avez bien commencé la journée.

Solange
10 juin 2011 14:10

@Solange :

merci !!

Laurent
26 juin 2011 23:19

Bob a un truc en plastique fiché dans le front, mais il a l'air lucide, cette 4eme de couverture est en effet bien jolie...

emg

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.