cornelius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers

Toxic

Brèves


Les primes

Grouik, les gosses ! Tout le monde s'énerve à l'arrière de la voiture "Et ma prime ? C'est quand que je vais avoir ma prime ?!". Bon, je l'ai dit le jour du départ: "Les ...

LA LOOSE

Oui, Madame la Marquise, tout va très bien. Le déménagement a commencé et se déroule à la perfection… Mais comment vous dire… Non, rien de grave, rien d'important… Un détail, une ...

La der des der! Ça continue

Pour ceux qui ont loupé notre vente de défraîchis samedi dernier, rassurez-vous! On prolonge la vente de défraîchis dans notre local encore 2 jours. Vous pouvez donc encore passer chez ...

KissKissBankBank

Grouik grouik, les bouldurs ! C’est Gilbert, le cochon de la famille Cornélius ! C’est moi qui m’occupe des sous mais je vous le dis tout net, j’aime pas qu’on m’appelle « La tirelire » ...

Quizzz !

Petit jeu du week-end. Sauras-tu reconnaître le stand mis à mal par l'ours des festivals dont il est question dans ce billet ? C'est un peu comme Carambolages sur Arte: un détail dans ...

Adieu

Oui, c'est dit, c'est promis depuis plusieurs années: nous quittons paris à la fin du mois de mars. Adieu Paris, ville misère. Bonjour Bordeaux, ville supère. Tout cela, évidemment, ...

Jean Lecointre

Vous reprendrez bien un peu de Jean Lecointre ? Quelques semaines après avoir présenté ses Péchés Chapiteaux avec la complicité du collectif Icinori, l'infatigable chirurgien du collage ...

Emmanuel Pollaud-Dulian chez Philippe le libraire

Emmanuel Pollaud-Dulian, l'auteur de la remarquable biographie de Gus Bofa, sera en dédicace ce vendredi chez notre ami Philippe le libraire. Notez bien, c'est : le vendredi 21 février ...

Angoulême suite

Me revoilà avec de nouvelles photos, car la semaine dernière, il y avait du beau monde à notre table de dédicace! Se sont succédés dans la joie et la bonne humeur Fanny Dalle-Rive, le ...

Au fait

Grouik grouik, tout le monde. Bon, voilà, c'était juste pour vous dire que pour la nouvelle année, moi aussi, j'ai pris des bonnes résolution. Déjà, j'arrête de bouffer du saucisson, ...

Angoulême, nous voilà!

Chers amis, nous partons ce matin même vers la Charente, le camion chargé, la feuille de route imprimée. Car vous le savez, le festival d'Angoulême ouvrira ses portes au public ce ...

Calendrigrouik 2014

Mes très chers grouiks, bonne nouvelle, le calendrier 2014 est arrivé! Une nouvelle année sous le signe de l'aventure car pour nous, une nouvelle vie commence bientôt, loin d'ici et ...

solange My darlings, je suis over the moon comme on dit outre-atlantique. Demain, Toxic du grand Charles Burns sortira en librairie. Voilà qui vient clore avec panache notre rentrée américaine, n'est-ce pas?

solange

La pénombre. Une houpette apparaît. Un jeune homme dans son lit, un pansement sur la tempe. Doug se lève et suit son chat noir, Inky - pourtant mort depuis des années - et se laisse entraîner de l’autre côté du miroir.

solange

Que s’est-il passé ? Une soirée punk embrumée, une jeune femme adepte de scarifications, un rituel à base de polaroïds, un amant jaloux et potentiellement violent...

solange

À grand renfort d’ellipses, Charles Burns fait voler en éclats nos repères spatio-temporels, multiplie les allers-retours entre rêve et réalité et nous fait tourner jusqu’à nous étourdir. Lorsque le point se fait à nouveau, nous sommes seuls en pays inconnu. Et comme Doug, transformé en lointain cousin de Tintin, nous cherchons à savoir ce que nous faisons dans cet endroit accablé de chaleur où des lézards font la loi, où des nains en slip se proposent de nous aider et où les larves nous fixent en pleurant quand on va pour les manger.

solange

Explorant dans ce dyptique sa fascination pour Hergé et William Burroughs, Charles Burns, pour sa première bande dessinée en couleurs, réussit un objet obscur et limpide à la fois, perdant le lecteur dans les méandres d’un univers instable et fascinant éclairé par la rigueur graphique qu’on avait pu apprécier dans Black Hole. Avec Toxic, Burns signe un manifeste punk et poétique, un rêve sombre et captivant.

Commentaires

4 nov. 2010 15:07

Est ce que ce livre est le même qui sort au dernier cri ?

Sébastien
5 nov. 2010 22:01

Sébastien: Évidemment, non. Le livre du dernier cri est une expérience déclinée de Toxic, un complément indispensable.

JLouis
12 nov. 2010 19:41

Un cut up...

yugen
15 nov. 2010 15:12

Excellent travail d'édition. Le papier, les couleurs, les pages de garde, la reliure en tissu. Tout est parfait. Quel plaisir d'acheter un tel objet.

Pour ce qui est du contenu, que dire ? Du grand art ! Dévoré hier soir en moins d'une heure. L'épisode de la "performance à la Burroughs" est particulièrement poignant.

A quand "La ruche" ?

MIII
17 nov. 2010 16:54

Magnifique bouquin, super boulot !

Pinaille cepandant (car à ce niveau on ne peut que pinailler) : première page, premiers mots : "le seul moment dont je me rappellerai" au lieu du "seul moment QUE je me rappellerai" ou du "seul moment dont je me SOUVIENDRAI"...

mmmh...

V L A O T C H O S E !
17 nov. 2010 22:23

Cependant.

Dominique de Villemolle
18 nov. 2010 00:28

OUPS.

Heureusement que mes commentaires de blog ne sont pas publiés par Solange...

V L A O T C H O S E !
24 nov. 2010 10:12

Superbe. (Le Professeur)

Professeur Stump
21 nov. 2011 12:14

Je me permets de signaler une exposition qui se déroulera du 8 décembre au 11 mars à Leuven (Belgique) et qui à l'air prometteuse.
http://www.mleuven.be/fr/calendrier...
http://www.beeldbeeld.be/burns/inde...

Johan

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.