cornelius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers

Pas toujours facile

Brèves


Résultat concours de la plus belle Nicole

Bonjour à tous! Un grand bravo à notre gagnante du concours de la plus belle Nicole: Lucie Dartois allias Valse Noire! Et un grand merci à tous les participants! Découvrez tous les ...

Concours de la plus belle Nicole

Hola les grouikos! C'est Nicole, votre bonne vieille copine! Parce que je suis géniale et généreuse, je vous offre la possibilité de gagner un exemplaire du dernier tome de Nicole (et ...

Planning Angoulême 2016

Jeudi 28 janvier 14H: Concert dessiné au théâtre avec Hugues Micol, Zeina Abirached, Alfred, Benjamin Bachelier, Richard Guerineau, Marcello Quintanilha, Dash Shaw et Bastien Vivès. ...

Vendetta

Ce week-end, ne ratez pas le festival Vendetta à Marseille, organisé par Le Dernier Cri, actuellement menacé par les blaireaux bruns de la région PACA. Le détail est ici. ...

Killoffer en direct !

Attention attention ! Ce samedi 5 novembre 2015 à 17 heures, Killoffer en personne — L'Homme/L'Auteur/Le Personnage — viendra visiter le librairie Mollat à Bordeaux pour une séance de ...

Preteseille chez Mollat

Ce samedi 5 janvier à partir de 16 heures à la librairie Mollat de Bordeaux, Benoît Preteseille viendra dédicacer ses ouvrages à l'occasion de l'exposition consacrée à sa maison ...

Dédicaces de Benoît Preteseille

Suite à la récente sortie de la bande dessinée Histoire de l'art macaque, son auteur, Benoît Preteseille, part pour une grande tournée de dédicaces. Et il ne fait pas les choses à ...

Appel à témoins!

Chers amis, Ceci est un appel à témoins! Nous sommes actuellement en train de préparer une intégrale des oeuvres dessinées et scénarisées par le génial Jacques Lob! Comme vous le savez, ...

Regard 9

En ce moment à lieu dans la belle ville de Bordeaux, où les oiseaux chantent, le soleil brille et le vin coule à flot, le festival Regard 9​. Parmi les différents événements de la ...

Gus Bofa à Fonainebleau

Coucou les amis! Tout les weekends des mois de mai et juin l'espace Comairas a décidé de rendre hommage à Gus Bofa en le mettant à l’honneur avec une exposition autour de son livre La ...

Cornélius à L'Escale du Livre.

Ami(e)s du Sud-Ouest, préparez le magret de canard et le bon vin! Eh oui, du vendredi 10 avril au dimanche 12 avril, venez nous rencontrer sur notre stand à l'Escale du Livre de ...

Dupuy, Debeurme & Michaëlis en guest-star au Pulp Festival

ATTATION! Je (Gilbert) suis momentanément de retour, pour clamer haut et fort que trois de nos auteurs (et pas des moindres!) seront présents au Pulp Festival, à Marne-la-Vallée. Vous ...

Le magazine Animeland vient de consacrer un court "article" à 3, rue des mystères dans lequel un rédacteur anonyme exprime comme il peut l'ennui que lui a procuré la lecture du livre. Écoutons-le: "Si certaines nouvelles sont autobiographiques, d'autres sont purement imaginaires. Ensuite, on ne retrouvera pas dans ce recueil de référence aux yokaï. (...) Certaines doubles planches sont magnifiques, malgré le style pas toujours facile de MIZUKI, mais les récits manquent toutefois de force et d'intérêt".
Ce jugement, dont on appréciera au passage la richesse du style "p'têt ben qu'oui p'têt ben qu'non", ne poserait pas de problème si "l'article" ne réalisait la prouesse d'enchaîner en moins de quinze lignes deux énormités qui permettent d'affirmer que le rédacteur n'a pas lu le livre (ou qu'il est complètement idiot; mais ça, nous ne pouvons l'imaginer...). Car, à moins que Mizuki n'ait fait un voyage dans l'au-delà, qu'il ait vécu au 16éme siècle, qu'il ait visité une fabrique de yokaï ou qu'il se soit fait violer par un chat monstrueux, PAS UNE histoire de ce recueil n'est autobiographique, sans d'ailleurs que la confusion soit possible à aucun moment.
Quant au yokaï, qu'on nous promet ne pas trouver dans le livre, ils sont au cœur même de CINQ DES SEPT nouvelles que compte 3, rue des mystères...
On peut ainsi juger du sérieux de ce rédacteur, qui regrette en esthète confirmé le style "pas toujours facile" de Shigeru MIZUKI, étant entendu que la "facilité" est le critère de qualité le plus sûr pour reconnaître un bon livre... Lamentable.
Que les yokaï bouffent jusqu'à l'os le cul de ce Jean-Foutre à chaque fois qu'il voudra s'asseoir à un bureau pour les cinquante prochaine années!

Commentaires

22 nov. 2006 22:10

Il s'avère que le "rédacteur anonyme" est en fait Nicolas Penedo, un des piliers d'Animeland.
Et voici sa réponse, donnée sur le fil de discussion dédié à Cornélius du forum de Mangaverse
(www.forum-mangaverse.net/...
"
Concernant le 3 rue des Mystères, je suis clairement passé à côté de ce titre. lorsque l'on chronique une cinquantaine de titres par mois, c'est inévitable de commettre des erreurs. Bien que je récuse la façon dont Paul Cornélius s'est adressé à moi, je le remercie pour ce coup de pied au derrière. Une grosse remise en question est en cours et ce genre de coup de baton sur la tête est salutaire : cela apprend à se remettre en cause et à progresser.
"

Tanuki
23 nov. 2006 22:40

Cette réaction est étonnante, très courageuse, je trouve. Par ailleurs, la discussion sur Mangaverse vaut vraiment le coup dans son ensemble, merci d'avoir fait passer l'info.

Paul Cornélius
24 nov. 2006 10:47

Je voulais sortir une vanne du genre "ça y est, Animeland est passé pro, ils critiquent les livres sans les lire", mais impossible avec cette histoire de captchachiant. Rhaaa. Et maintenant mon effet est foiré puisque le monsieur d'Animeland répond avec une humilité parfaitement anti-professionnelle : un vrai journaliste n'a jamais tort et n'est responsable de rien.

Bob Ho
30 nov. 2006 11:59

Oui, c'est d'autant plus étonnant venant de Nicolas Penedo...

Enfin, Animeland n'a jamais été très pertinant dans ses propos, entre analyses abracadabrantesques et critiques méticuleusement torchées, qui finalement, ne peuvent toucher que les débutants et nouveaux venus (ce qui est déjà pas mal).

Aussi, leur remaquetage est enfin en accord avec le fond, jusqu'à présent recouvert d'un bazard analytique plus hasardeux que probant.

MarvinRouge

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.