cornelius en direct

Cornélius vous parle en long, en large, à tort et à travers

Ce Que Public Ne Voit (dixit Le Lombard)

Brèves


Les primes

Grouik, les gosses ! Tout le monde s'énerve à l'arrière de la voiture "Et ma prime ? C'est quand que je vais avoir ma prime ?!". Bon, je l'ai dit le jour du départ: "Les ...

LA LOOSE

Oui, Madame la Marquise, tout va très bien. Le déménagement a commencé et se déroule à la perfection… Mais comment vous dire… Non, rien de grave, rien d'important… Un détail, une ...

La der des der! Ça continue

Pour ceux qui ont loupé notre vente de défraîchis samedi dernier, rassurez-vous! On prolonge la vente de défraîchis dans notre local encore 2 jours. Vous pouvez donc encore passer chez ...

KissKissBankBank

Grouik grouik, les bouldurs ! C’est Gilbert, le cochon de la famille Cornélius ! C’est moi qui m’occupe des sous mais je vous le dis tout net, j’aime pas qu’on m’appelle « La tirelire » ...

Quizzz !

Petit jeu du week-end. Sauras-tu reconnaître le stand mis à mal par l'ours des festivals dont il est question dans ce billet ? C'est un peu comme Carambolages sur Arte: un détail dans ...

Adieu

Oui, c'est dit, c'est promis depuis plusieurs années: nous quittons paris à la fin du mois de mars. Adieu Paris, ville misère. Bonjour Bordeaux, ville supère. Tout cela, évidemment, ...

Jean Lecointre

Vous reprendrez bien un peu de Jean Lecointre ? Quelques semaines après avoir présenté ses Péchés Chapiteaux avec la complicité du collectif Icinori, l'infatigable chirurgien du collage ...

Emmanuel Pollaud-Dulian chez Philippe le libraire

Emmanuel Pollaud-Dulian, l'auteur de la remarquable biographie de Gus Bofa, sera en dédicace ce vendredi chez notre ami Philippe le libraire. Notez bien, c'est : le vendredi 21 février ...

Angoulême suite

Me revoilà avec de nouvelles photos, car la semaine dernière, il y avait du beau monde à notre table de dédicace! Se sont succédés dans la joie et la bonne humeur Fanny Dalle-Rive, le ...

Au fait

Grouik grouik, tout le monde. Bon, voilà, c'était juste pour vous dire que pour la nouvelle année, moi aussi, j'ai pris des bonnes résolution. Déjà, j'arrête de bouffer du saucisson, ...

Angoulême, nous voilà!

Chers amis, nous partons ce matin même vers la Charente, le camion chargé, la feuille de route imprimée. Car vous le savez, le festival d'Angoulême ouvrira ses portes au public ce ...

Calendrigrouik 2014

Mes très chers grouiks, bonne nouvelle, le calendrier 2014 est arrivé! Une nouvelle année sous le signe de l'aventure car pour nous, une nouvelle vie commence bientôt, loin d'ici et ...

Pour faire suite au billet d'hier concernant les pitoyables rééditions de Corto Maltese en petit format, je vous incite à lire les commentaires reliés (merci au contributeur Jean-no), qui renvoient vers un article de du9 où l'affaire de la "luxueuse" réédition de Chlorophylle par Le Lombard est largement détaillée.


Pas bon. Pas acheter.

Cette histoire est en tous points emblématique de la légèreté avec laquelle les éditeurs franco-belges ont traité pendant longtemps leurs auteurs et leurs catalogues. Le plus ahurissant dans cette histoire réside peut-être moins dans la révoltante qualité technique de l'ouvrage (puisque, rappelons-le, cet acte de barbarie éditoriale trouve son origine il y a plus de trente ans) que dans la tentative de l'éditeur de faire passer cette trahison pour l'original. Comment excuser une telle réécriture de l'histoire et comment la comprendre, alors même que Le Lombard fête ses 60 ans en grande pompe par la "valorisation" de son patrimoine?
Face à la colère des amateurs, un responsable du Lombard, Gauthier van Meerbeeck, a cru bon de s'expliquer sur le forum de BD Paradisio. Écoutons bien ce qu'il nous dit: "La raison de cette décision est très simple : les films d'origine ont été irrémédiablement abîmés par le temps (ils sont totalement « vinaigrés »). La seule base utilisable pour une réédition aujourd'hui était hélas celle de la collection verte, avec tous les défauts inhérents. Nous avons débattu en interne de l'opportunité d'une telle réédition, sachant pertinemment qu'il faudrait nous en justifier auprès d'un certain nombre de lecteurs. L'autre solution eût été de laisser définitivement tomber les planches de Macherot dans l'oubli, ce à quoi nous ne pouvions nous résoudre. Cette réédition présente donc de nombreux défauts, mais elle a le mérite de pouvoir faire découvrir Chlorophylle à de nouveaux lecteurs, et il nous a semblé que c'était le plus important".
Non, Gauthier, NON! L'alternative n'était pas de "laisser définitivement tomber les planches de Macherot dans l'oubli"! Remets dans ta poche cet abominable chantage et enfonce-toi dans le crâne que la VRAIE alternative, c'était de vous retrousser les manches et de vous mettre au boulot, bande de feignasses cyniques! À défaut de pouvoir retrouver les originaux, comme Niffle prend le temps de le faire, il fallait repartir des éditions originales et les restaurer! Impossible? Compliqué? Nous n'avons de cesse de le faire avec des auteurs comme Gus Bofa, Robert Crumb ou Osamu Tezuka. Si tu veux des tuyaux, appelle-nous! Ou jette un coup d'œil au travail de L'Association sur M le magicien! Ou encore à celui de Casterman (Quoi? Le même que les Mini-Corto?!) sur les fac-similés de Tintin! Dans le pire des cas, vous auriez pu vous contenter du service minimum en scannant correctement les éditions originales, comme le fait Glénat de façon très honorable avec sa collection Patrimoine BD. Mais non, au lieu de ça, vous êtes allés au plus minable, à la tricherie caractérisée, en cachant sous une couverture trompeuse et alléchante un sacrilège dénoncé depuis des années. Inutile d'invoquer la fatalité ou "la faute à pas de chance", Gauthier. Les films n'ont pas été altérés par le temps ou par une quelconque malédiction. Ils ont été bousillés par la négligence et le mépris dans lequel Le Lombard, et avec lui tous les grands éditeurs franco-belges, ont depuis toujours tenu leur patrimoine. Le Lombard est responsable de l'altération des films, il est le premier, le seul et l'unique coupable de la perte de cette matrice inestimable, qu'il aurait été facile et peu coûteux de préserver grâce à des "duplis" (tu vois, moi aussi, j'ai du vocabulaire technique qui fait sérieux et qui coupe court à toute contestation). À ce titre, mon bon Gauthier, faire de cette réédition un objet irréprochable était plus qu'un devoir, un symbole! Et aussi la meilleure occasion de racheter des décennies de gâchi et d'incurie... En validant obstinément et de la manière la plus malhonnête qui soit ses erreurs passées, Le Lombard prouve une nouvelle fois que sa culture d'entreprise est largement fondée sur la pingrerie, la paresse et le mépris des auteurs et du public.
Ho... Attendez... Gauthier a quelque chose à dire... Oui, Gauthier? "Entre les réactions enthousiastes de la presse et du terrain (les ventes auprès du grand public et les réactions très positives de nos vendeurs qui sont en contact permanent avec les libraires sont à nos yeux des indicateurs aussi respectables que les échanges de mails négatifs de spécialistes) nous ne pouvons qu'espérer que le nombre d'heureux sera plus important que celui des déçus."
Merci, Gauthier. Mépris des auteurs et du public, disais-je... Comme il est regrettable que les éditeurs n'aient pas neuf vies, comme les chats. On pourrait ainsi pendre les plus fautifs d'entre eux à la façade des librairies, avec l'espoir que ce désagrément les ramènerait à un peu plus d'exigence en leur rappellant la chance qu'ils ont d'exercer ce métier. Mais je sens en écrivant cela que je me laisse aller, une fois de plus, à un peu trop de mansuétude…
Ne reste plus à espérer, dans ce cas, que Raymond Macherot puisse récupèrer ses droits de son vivant, et qu'il les confie à des gens plus respectueux de son œuvre. Comme ce fut le cas au début des années 1990 lorsqu'il retrouva la propriété de Chaminou et qu'il céda le personnage… à Marsu Productions pour, misère de misère, qu'ils en fassent N'IMPORTE QUOI! (Un simple coup d'œil au site de l'éditeur vous en convaincra. On n'y parle que de droits dérivés et il est impossible d'y trouver la moindre reproduction de couverture d'album. Ne ratez pas la rubrique "utilisation", hautement croustillante). Car après avoir tenté de "rajeunir" la série en la confiant à Yann et Bodart, Marsu ne trouva rien de mieux que de rééditer Chaminou et le khrompire… dans une version RALLONGÉE et CORRIGÉE par Olivier Saive! Le tout avec l'accord de Macherot lui-même… Que dire de plus, mes amis… On en a la tête qui tourne… Dieu miséricordieux, si tu existes, fais quelque chose! Et si tu n'existes pas… va te faire foutre. Amen.


L'album original, le remake, et une autre œuvre de Saive.

Commentaires

18 sept. 2006 14:46

Je ne suis on ne peut plus d'accord avec tout cela mais je tenais qd même à préciser qu'Olivier Saive a plutôt fait du bon boulot sur cette série. L'esprit était à mon sens bien respecté. Quand on voit l'ignoble reprise de Taymans sur Sybilline, je trouve les Chaminou plus qu'honorable. Et dans la foulée, je rappelle que Saive avait en son temps sorti un bien bel album dans la collec' Atomium de Magic Strip. Bon après tout ça on va croire que je connais ce bon vieux Saive. Ben même pas... Et encore merci et félicitations pour le blog, le site, les livres et tou et tout!

Mathieu
18 sept. 2006 15:28

Bravo ! ça c'est une remise en perspective historique qui place les éditeurs devant leurs responsabilités ! Le travail de restauration ça existe. Entièrement d'accord. Seulement au Lombard ils savent bien qu'ils n'en auraient pas vendu plus s'ils avaient fait du bon boulot.

Vlad
18 sept. 2006 18:41

Vlad : oui ils savent qu'ils n'auraient pas gagné plus en bossant mieux (et même, au contraire, les frais augmentant, le profit se réduit). Mais ils auraient eu la satisfaction d'avoir un beau livre entre les mains à la fin. C'est pas ça la raison d'être éditeur ? Putain tous ces arbres qu'on coupe, si en plus c'est pour des albums ni faits ni à faire... Respect pour les arbres, respect pour les libraires, respect pour les lecteurs, respect pour les auteurs !

Régis L. Licorisse
19 sept. 2006 00:02

Régis : m'enfin Régis, si tout le monde pensait comme toi, on n'arriverait jamais construire l'Apocalypse ! C'est insensé d'être aussi respectueux ! A t'écouter il faudrait que les êtres humains ne fassent que de belles choses épanouissantes et fignolées...

Vlad
19 sept. 2006 00:42

J'ai pas dit ça non plus, le droit à produire de la laideur est un des droits de l'homme. Cependant, à quoi bon se lever le matin pendant toute une vie si c'est pour ne rien faire de bien ? Ce n'est pas qu'il faille être obsédé par le bilan (un jour, on meurt, tu parles si on s'en fout du bilan), mais quand même : on a la possibilité de se faire croire qu'on existe pour quelque chose, c'est une chance à saisir.

Régis L. Licorisse
19 sept. 2006 23:01

Et comment expliquer que Golden Creek ait réussi à utiliser les originaux pour son édition de luxe en noir et blanc il y a un an?

philippe
20 sept. 2006 01:30

Apparemment, Golden Creek a fait son boulot. Par chance pour Lombard, c'est une édition très limitée, personne ne l'a vue, ou alors juste la couverture, et donc personne ne compare.

Jean-no
5 avr. 2007 16:21

salut a toutes et tous
une petite note d optimisme:le lombard prepare ds un avenir assez proche de vraies belles reeditions de macherot
et d autres!
voila raler ca sert des fois!
et puis bien faire ou mal faire c est du boulot
et si 'ce que fait un homme dans son existence raisonne dans l eternité' et bien on fait son choix en se levant tous les matins
ciao

hervé
28 oct. 2011 11:39

L'integrale 1 de Sibylline chez Casterman vient de sortir.
C'est encore une déception. Certains scans sont dégueux et bavent, et les couleurs sont fadasses.
Pourquoi tant d'acharnement sur un auteur que tout le monde s'accorde à considérer comme un très grand?

Rémi
3 nov. 2012 13:37

Six ans plus tard, nouvelle intégrale : lettrage rétabli, couleurs refaites avec pour guide celles d'origine par une coloriste compétente (Laurence Croix)... Sauf que l'album Pas de Salami / Bosquet Hanté n'est quant à lui pas restauré "parce qu'on avait pas les films", allons bon. Je n'ai pas encore vu l'ouvrage, j'appréhende un peu. Une opinion ?

Roger
4 nov. 2012 09:30

@Roger : Pas encore vu. Mais l'excuse invoquée n'est pas rassurante…

JLouis

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.